Prix de l'Education Citoyenne 2017


Depuis 2013 La Section Réunionnaise de l’Ordre Nationale du Mérite décerne en lien avec le Rectorat grâce à une convention signée en 2012 et renouvelée tous les trois ans le prix de « l’Education Citoyenne ».

Le Prix de l'Education Citoyenne récompense des élèves qui se sont distingués par leur comportement  et la réalisation d'actions relevant du champ de la citoyenneté, au sein de leur classe ou de leur école, collège ou lycée. Ce Prix encourage tous les acteurs de la communauté éducative qui consacrent, chacun à leur niveau, une partie de leur travail quotidien à inculquer les valeurs civiques aux jeunes.

Le prix collectif est décerné à un groupes d’élèves ayant réalisé une action remarquable ou originale dans le champ de la citoyenneté. 

Le prix individuel est attribué à un élève de collège ou de lycée qui s’est particulièrement distingué.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     Les Les équipes éducatives rédigent les dossiers. Le jury désigné par l’association départementale des membres de l'Ordre national du Mérite et par le Rectorat établit le palmarès après examen des propositions transmises.

Cette année 14 établissements ont été présélectionnés et 6 vont recevoir un prix.

ECOLE ELEMENTAIRE HENRY DUNANT (St Denis)

Une journée pour les droits des enfants :

Manger à sa faim, avoir une famille, une identité, être scolarisé, avoir accès à des soins, être protégé des violences et de la guerre, exprimer son point de vue… Si ces droits sont aujourd’hui inaliénables en France, ce n’est pas le cas dans tous les pays du monde. Les élèves de l’école Henry Dunant ont pris conscience de cette dure réalité le lundi 21 novembre à l’occasion de la journée internationale des droits de l’enfant

Sur les grilles, les écoliers ont accroché des petites guirlandes représentant une farandole d’enfants de toutes les couleurs avec des citations d’élèves de l’école maternelle de Montgaillard. Un peu plus loin dans la cour, des classes de tous niveaux ont réalisé des affichages sur cette même problématique. Les dessins côtoient les photos et autres messages

Des élèves de la maternelle Candide Azéma A et du collège du secteur sont venus partager ce moment de citoyenneté.Une association est venue animer un débat philosophique pour les CM

Dans le même temps, les CE2 ont reçu  les classes invitées pour des ateliers puzzle, coloriage et fabrication de badges. En milieu de matinée, toute l’école se retrouve dans la cour pour un temps fort de partage

Sous le regard bienveillant des conseillères pédagogiques de la circonscription, les élèves se succèdent sur le podium pour interpréter les chants appris en classe. : « Enfants de tous pays » d’Enrico Macias, « Le droit des enfants » de Dominique Dimey, « L’enfant et l’oiseau » de Kids United, « Il faudra leur dire » de Francis Cabrel, « On écrit sur les murs » de Kids United et « Prendre un enfant » d’Yves Duteil. Chaque texte fait écho à la thématique de la journée« L’an passé nous avions fêté de la même manière la journée de la Laïcité. Et l’an prochain, ce sera probablement la commémoration de l’abolition de l’esclavage. L’idée est d’instituer un parcours citoyen pour chaque élève de l’école. »  nous dit le Directeur : M. MURARD Un projet qui a été élaboré par le réseau d’école/collège de Montgaillard.

 

ECOLE ELEMENTAIRE PRIVEE – Ste ANNE

8 classes de la petite section au CM2

Une Convention a été passée avec l’HEPAD de St Joseph. L’objet de la Convention, le but c’est de favoriser les liens sociaux et intergénérationnels et permettre la transmission du savoir. Les élèves de l’école vont à la rencontre des personnes âgées dépendantes de l’EHPAD de Saint-Joseph afin de découvrir la vie dans la structure. Ils se retrouvent pour échanger, partager autour d’activités proposées par les enfants .L’animation et les encadrements sont assurés par les parents d’élèves, les PE ainsi que par l’animateur et le cadre de santé de l’EHPAD. Voici quelques activités : Visites réciproques à l’Ecole et à l’HEPAD-  Chantons à tout âge : projet HEPAD national – en  relation aussi avec d’autres associations.. Spectacle lors de la semaine bleue. Jeux  longtemps et activités gymniques avec les personnes âgées .Chants et danses préparés en amont avec les personnes âgées en faveur du  Téléthon. Théâtre d’improvisation avec les personnes âgées :ex Mariage longtemps

COLLEGE RAVINE DES CABRIS

Lors deLa journée de la laïcité: 9 classes de 3ème et 1 classe de 6ème encadrées par une 10aine de professeurs dont 4 pilotes sous le parrainage de 2 artistes (MEO Street Art et Davy SICARD ont fait un travail formidable. Les élèves ont réalisé : - des affiches illustrant un article de la Charte de la Laïcité – Des affiches où ils ont réécrit un article de la Charte- des dessins représentant leur vision de la laïcité – Des poèmes, des slams sur le thème de la Laïcité ; des affiches pour montrer que la laïcité protège les religions. Ils ont aussi présenté des diaporamas, des photos, des montages vidéo ayant pour thèmes la laïcité à la Réunion- des nuages de mots par classe reflétant leur vision de la laïcité. Des affiches expliquant les différentes religions présentes à la Réunion.

Lors de cette journée : il y a eu une visite commentée de l’exposition pour les élèves de 6ème,5ème, 4ème puis des prestations orales des élèves de 3ème : déclamations et chants en terminant avec Davy sicard « Au nom des Pères »

 

COLLEGE MONTGAILLARD – St Denis

Avec des Elèves de CM2 d’une Ecole du secteur  Voici le programme actif du parcours citoyen du collège : prévention violences scolaires, violences intra familiale, lutte contre préjugés sexistes.

Les journées des valeurs républicaines  ont démarré le 3 novembre avec la prévention du harcèlement scolaire et seront clôturées le 9 décembre avec la journée de la laïcité.

Les actions : 3 novembre : en partenariat avec l’Ecole de La chaumière : le harcèlement à l’école, le 21 novembre, journée des droits de l’Enfant, le 25 novembre, sensibilisation aux violences faites aux femmes(café des parents, CDI, CPE, Conseil de la vie collégienne.) –Du  28 novembre au 2 décembre le Téléthon (caravane collège et Ecoles du réseau) – le 9 décembre, point d’orgue de ces journées. Réalisation d’une fresque, Echanges en Anglais autour des valeurs de la laïcité, débat, définition, symboles. Film pédagogique suivi d’un questionnaire. Journée conclue par un Flash mob de la 3ème prépa. Les élèves ont entraîné les personnes présentes dans une chorégraphie (1000 élèves+150 personnels) dans une belle chorégraphie   sur la chanson de Black M(Je suis Français, je suis chez moi)

 

LYCEE de TROIS BASSINS

10 élèves volontaires de 2nde à Terminale ont participé au Rallye Citoyen proposé par le Trinôme académique (académie-autorité militaire-Association des Hautes Etudes de Défense Militaire).

Le thème : la nation et sa défense

Sujet choisi par les élèves: La Marseillaise- La charte de la laïcité à l’école.

Une action qui s’inscrit dans le parcours citoyen de l’élève (circulaire 23/6/2016).

1-en relisant la charte de la laïcité à l’Ecole les élèves créent un slam rythmé

2-ils réactualisent le chant « la marseillaise »

4 -- ils animent un stand auprès des élèves durant une journée

5- Ils participent à la Journée du Rallye citoyen

 

LYCEE PIERRE LAGOURGUE -  Le Tampon

 Cette action concerne la 1ère L devenue T. L Dans le cadre des projets pédagogiques centrés sur l'étude de la Grande guerre et plus exactement de son centenaire, Gilles Gauvin, professeur d'histoire Géographie au lycée Pierre-Lagourgue du Tampon, a travaillé dans un cadre pluridisciplinaire, avec d’autres collègues.. À l'origine de ces travaux, la redécouverte du livret de guerre d'un "poilu", Jules Valentinois, par une des collègues de Gilles Gauvin

Nicole Bigot. Jules Valentinois est devenu le centre des travaux de recherche des élèves, qui ont exploité ce matériel historique en lui appliquant toute la palette des savoirs qu'ils expérimentent et acquièrent dans le cadre de leur cursus scolaire. La mémoire de feu Jules Valentinois, héros réunionnais de la guerre 14-18, tué le 2 septembre 1918, d'une balle en plein front à la Ferme de Beaumont, à Juvigny dans l'Aisne (Picardie) a en conséquence bénéficié d'une sorte d'apothéose scolaire, notamment concrétisée par la conception d'une sculpture dite du "Poilu de Bourbon", créée par Marco Ah-Kiem à partir des travaux des lycéens, et inaugurée au cœur de la caserne Lambert, à Saint-Denis, le 11 novembre 2015. Elle rend hommage aux Réunionnais tués dans la guerre 14-18.

Action réalisée sur 2 ans dans le cadre du centenaire de la 1ère guerre mondiale.  Elle était intégrée à un projet global labellisé centenaire au niveau national. La classe avait pour objectif de rédiger des nouvelles sur la Réunion dans la grande Guerre- réaliser des caricatures – écrire et interpréter une chanson. Les élèves ont bénéficié de l’aide du dessinateur Urbatro, de l’écrivain Axel Gauvin, du chanteur Davy Sicard , des conférences données par les membres de l’Académie de l’ile de La réunion ( Société Savante) et par une pièce de théâtre de la compagnie Ibao « Victoire Magloire dit Waro » . Les différents travaux ont été partagés avec des élèves mauriciens et des élèves du Collège Trois Mares travaillant aussi sur la Grande Guerre.

La classe s’est particulièrement investie sur la réalisation d’une chanson. Les paroles sont le résultat d’un travail collectif qui a eu des répercussions sur la vie du groupe d’élèves et la musique en collaboration avec Davy Sicard. Le 22 novembre 2016  on a proposé à la classe d’interpréter leur chanson à la Préfecture en présence du Préfet et du Recteur.

C’est une chanson pour Jules Valentinois tué le 2 septembre 1918. (voir article du JIR du 30 décembre 2016)

 

Prix de l'Education 2017 19,72 ko - Prix de l'Education 2017.docx Télécharger

Président(e) de la section

M. Patrick HERVÉ